• Comment créer son réseau professionnel ?

Le réseau : cette notion dont on entend parler sans cesse dans les écoles de commerces, en entreprise ou dans la vie de tous les jours. On nous martèle sans cesse qu’il faut en avoir un sans jamais nous dire comment faire. Voici quelques conseils pour créer votre réseau.

  1. Commencer par ses camarades de classe

Votre premier réseau, ce sont vos camarades de classe ! C’est un réseau non négligeable. Aujourd’hui grâce aux groupes Facebook qui servaient à la base à retrouver les cours que vous aviez manqués, vous avez accès à un ensemble de personnes à qui parler. Certaines ont peut-être envie de quitter leur emploi et pourraient vous coopter à leur poste ou tout simplement vous donner des conseils. D’autres connaissent peut-être une personne qui recherche un emploi. C’est une piste non négligeable dans votre recherche d’emploi. Une personne à qui vous aviez offert un coup de pouce durant vos études pourrait pour renvoyer la balle en vous parlant d’un poste qui s’est libéré quelque part…

  1. Se faire remarquer par ses compétences

Une fois les premiers échanges instaurés, que ce soit sur un réseau social professionnel ou en soirée networking, faîtes preuve d’ingéniosité : montrez votre expertise sans paraître prétentieux. Servez-vous de vos connaissances pour montrer que vous maîtrisez le sujet. Lorsqu’on se présente à une personne pour la première fois, il est nécessaire de prendre la posture de celui qui a quelque chose à offrir. En d’autres termes, se présenter comme quelqu’un qui peut résoudre le problème de son interlocuteur ou qui est curieux de l’activité de la personne à qui on s’adresse. Pensez « séduction ». Pas de précipitation. Intéressez-vous à votre interlocuteur. Il sera plus enclin à vous écouter et à vous renvoyer la pareille.

  1. Avoir de la retenue quant à vos demandes

Les personnes qui envoient des demandes de contact sur LinkedIn et vous demandent tout de suite un emploi ou un service, c’est la mort assurée de la relation avant même qu’elle ait démarré. Attendez d’avoir échangé avec la personne. Comme prétexte de contact, cela peut être l’intérêt pour une étude qu’elle a menée ou la volonté d’en savoir plus sur le contenu de son métier pour mieux comprendre son parcours et son orientation, etc.

  1. Avoir des cartes de visite

Lorsqu’on est étudiant ou jeune diplômé, on a l’impression d’être peu utile car manquant d’expérience. Projetez-vous dans le futur. Faîtes des cartes de visites à votre nom (même 100 exemplaires) avec le poste visé et vos coordonnées. Le but est qu’on se souvienne de vous !

Autrement vous pouvez télécharger des applications, comme Swapcard, qui peuvent vous aider pour compiler vos contacts et noter vos échanges.

  1. Gérer vos rencontres

Faire des rencontres c’est bien mais les bonnes rencontres c’est mieux. Sachez à qui donner vos cartes et assurez-vous que cela soit utile. Surtout dans les soirées Networking. Il n’est pas non plus nécessaire de snober les personnes peu « utiles ». A contrario, passer toute la soirée avec une personne qui ne vous apportera pas grand-chose, est une perte de temps pour vous deux. Cela peut paraître abrupt mais il ne faut pas oublier le but de votre déplacement. C’est le jeu et tout le monde le sait. Sachez répartir votre temps en fonction de vos besoins. Si vous êtes pris de ressentiment et qu’elle est vraiment sympa, échangez vos coordonnées et donnez-vous rendez-vous plus tard. Dans le cas contraire, prenez congé poliment et continuez votre aventure.

  1. Mettre en place un « CRM » sur Excel :

CRM pour information signifie Customer Relastionship Manager. C’est un logiciel qui permet aux entreprises de suivre leurs clients et de les recontacter si besoin. En somme, c’est grâce à cela qu’Yves Rocher se souvient toujours de votre anniversaire ! 😉

Dis comme cela, les relations deviennent mécaniques et vous avez l’impression de passer pour un psychopathe qui traque ses victimes. Sauf qu’entre nous, s’il fallait se souvenir des activités de tous les gens qu’on rencontre, on ne s’en sortirait pas. Surtout si vous avez fait plein de rencontres le jour en question.

Comment procéder ? Notez chaque rencontre que vous faites. Rentrez les détails de chacune de vos rencontres sous le modèle suivant :  nom / fonction / entreprise / coordonnées / lieu de rencontre / sujet abordé le jour – j / date de relance. Modèle à adapter en fonction de vos besoins bien sûr.

Cela vous permet d’avoir une vision globale de vos rencontres et d’en assurer le suivi. Comme cela, lorsque vous recontacterez la personne en question, vous aurez une trace de vos conversations antérieures. Pensez à Yves Rocher et ses petits cadeaux qui font plaisir ! 😉

  1. Prendre des nouvelles des membres de votre réseau

Maintenant que vous avez les connexions, pensez à entretenir votre réseau. C’est comme avec les amis : quand vous ne prenez pas de nouvelles, vous les perdez de vue. Il est donc important d’envoyer un mail de temps en temps. A la limite pour le nouvel an et les vacances. L’idéal serait de suivre leurs actualités sur LinkedIn, pour avoir quelque chose d’intéressant à dire.

  1. Soigner son profil LinkedIn

Les profils vides ou à moitié remplis peuvent vous desservir. Ce n’est pas idéal pour votre image. Faîtes des mises à jour d’informations régulières et développez votre projet professionnel dans votre présentation. Profitez-en pour mettre les formes et donner aux gens l’envie de vous rencontrer.

  1. Faire de la veille

En faisant une bonne veille sur les réseaux sociaux professionnels, dans les médias spécialisés ou les magazines économiques ou même via Google Alerts, vous serez au courant des événements qui ont lieu dans votre secteur. Allez-y ! Présentez-vous aux professionnels sur place. Discutez avec du monde. C’est l’occasion de se faire connaître et même trouver un emploi.

La veille doit aussi vous permettre d’en savoir plus sur les actualités du secteur et les innovations en cours. Sujets que vous pourrez aborder bien entendu durant vos échanges.

  1. Participer aux événements de votre secteur et/ou métier

A défaut de ne pas pouvoir aller dans les gros événements et autres salons, vous avez aussi les afterworks de métiers. Ils ont le mérite d’être plus conviviaux et l’ambiance y est plus décontractée. Les rencontres se font en petit comité et sont plus propices au réseautage. Vous pourrez ainsi parler avec des professionnels du secteur et vous faire connaître. A titre d’exemple, vous avez : Les mardis du marketing, les Apéros entrepreneurs, les CM days, Jeudi digital, etc.